Oriane Laromiguière Prix Louise Weiss du journalisme européen, catégorie Jeune journaliste : " Décibels durables, les festivals donnent le la" publié par Slate. "Avec Alice Dubot, nous sommes partis en reportage avec nos économies".

Dimanche 12 Janvier 2014

Lauréats 2013 du prix Louise Weiss du journalisme européen :

- Valerio Vincenzo pour son travail photographique "Borderline" sur les frontières en Europe, publié en France par "Géo" en catégorie "Reportage"

- Renaud Honoré, correspondant des "Echos" à Bruxelles pour son article "Le roman noir des Cartels" en catégorie "Décryptage"

- Alice Dubot et Oriane Laromiguière pour l’article "Décibels durables, les festivals donnent le la" publié dans "Slate France" en catégorie "Jeune Journaliste. Remise des prix Louise Weiss du journalisme européen par Monsieur Thierry Repentin, Ministre chargé des Affaires européennes et de Madame Michèle Guyot-Rose, Présidente de la Fondation Europe Hippocrène.



Remise des Prix Louise Weiss du journalisme européen, catégorie " Jeune journaliste" remis  par Monsieur Thierry Repentin, Ministre chargé des Affaires européennes, Oriane Laromiguière pour " Décibels durables, les festivals donnent le la" publié par Slate. (c) Jean-Louis Courleux
Remise des Prix Louise Weiss du journalisme européen, catégorie " Jeune journaliste" remis par Monsieur Thierry Repentin, Ministre chargé des Affaires européennes, Oriane Laromiguière pour " Décibels durables, les festivals donnent le la" publié par Slate. (c) Jean-Louis Courleux
 L’objectif du Prix Louise Weiss, créé par la section française de l' Association des Journalistes Européens (AJE) est d’encourager les journalistes à un traitement plus systématique, plus pédagogique et plus original des sujets européens, contribuant en cela à réduire « la fracture européenne ». Le concours est ouvert à tous les journalistes francophones ressortissants de l’Union européenne, quels que soient leur support ou leur statut. Il récompense un candidat qui présente une approche globale de l’Europe et de ses politiques ou choisir une thématique particulière qui ait une application concrète pour le citoyen.

Interview VIDEO : Oriane Laromiguière Prix Louise Weiss du journalisme européen, catégorie " Jeune journaliste" pour son article " Décibels durables, les festivals donnent le la" publié par Slate.
(Article publié le 23 juin 2013 sur Slate.fr ).

Quelques thématiques de l' interview Vidéo d' Oriane Laromiguière :

"je suis pigiste, Bfm, Radio Notre Dame, Europe 1, Slate.fr...ce que représente le Prix Louise Weiss pour une jeune journaliste...suite au discours de Monsieur le Ministre délégué aux Affaires Européennes Thierry Repentin...je suis citoyenne européenne, je ne rêve pas d'une Europe particulière...Mon regard sur le métier de journaliste...nous sommes partis enquêter avec Alice Dubot sur l' empreinte environnementale des festivals avec nos économies...(Printemps de Bourges, Europe en Scène, le Paléo en Suisse, Festival Rock en Seine à Saint Cloud, le We Love Green...), Journaliste pigiste, la prix de la liberté folle ! ....

Oriane Laromiguière : 27 ans, Journaliste diplômée du Master de journalisme du CELSA (Paris IV – La Sorbonne) et d’un Master d’Histoire (Université Paris IV-Université de Montréal). Passionnée d’équitation (Galop 7 – Compétition). Intérêt particulier pour les sujets environnementaux. Goût pour l’international et les voyages de longue durée (6 mois en Amérique centrale – 1 an au Canada). Passée par les rédactions de Auto Moto Magazine, National Geographic France, Les Dernières Nouvelles d’Alsace, Radio France (France Bleu 107.1), RCF Bordeaux et Europe 1. Journaliste indépendante, Oriane travaille régulièrement pour BFM Business et Radio Notre Dame, participe à l’organisation de la 7è édition des Assises Internationales du Journalisme et de l’Information.
 

Remise des Prix Louise Weiss du journalisme européen, catégorie " Jeune journaliste" remis  par Monsieur Thierry Repentin, Ministre chargé des Affaires européennes, Oriane Laromiguière pour " Décibels durables, les festivals donnent le la" publié par Slate. (c) Jean-Louis Courleux
Remise des Prix Louise Weiss du journalisme européen, catégorie " Jeune journaliste" remis par Monsieur Thierry Repentin, Ministre chargé des Affaires européennes, Oriane Laromiguière pour " Décibels durables, les festivals donnent le la" publié par Slate. (c) Jean-Louis Courleux

Oriane Laromiguière,  Prix Louise Weiss du journalisme européen, catégorie " Jeune journaliste", Michèle Guyot-Rose, Présidente de la Fondation Hippocrene. (c) Jean-Louis Courleux
Oriane Laromiguière, Prix Louise Weiss du journalisme européen, catégorie " Jeune journaliste", Michèle Guyot-Rose, Présidente de la Fondation Hippocrene. (c) Jean-Louis Courleux
La Fondation Hippocrène soutient depuis 2012 le prix Louise WEISS dans la catégorie jeune journaliste (moins de 25 ans).  Alice Dubot et Oriane Laromiguière co-signent l’article « Décibels durables, les festivals donnent le la » publié dans Slate France.
La Fondation Hippocrène est une fondation d'utilité publique familiale et indépendante dont la mission principale est de contribuer à renforcer la cohésion entre les jeunes européens. Créée en 1992 par Jean et Mona Guyot, elle est présidée depuis 2006 par Michèle Guyot-Roze, leur fille aînée.
La Fondation Hippocrène  fait Vivre l’Europe en soutenant financièrement des projets concrets aussi bien culturels, éducatifs, qu’humanitaires et sociaux. Ainsi, la Fondation apporte un financement à 40 à 50 projets par an, qui sont sélectionnés par des membres du Conseil d’administration.
Le choix de la Fondation est de consacrer un budget limité aux frais de fonctionnement afin que plus de 75% du budget de la fondation soit consacrés au soutien financier des projets. La Fondation ne fait pas appel à des fonds publics. Les fonds sont constitués par le fruit des investissements du capital de la Fondation et également par des dons provenant de particuliers ou, pour une très faible part, d'entreprises. Certains dons sont affectés par leurs donateurs à des projets. Depuis 2011, la Fondation Hippocrène rassemble ces donateurs au sein du Cercle des amis, présidé par Jimmy Roze.
Depuis octobre 2002, la Fondation présente des expositions d’art contemporain intitulées Propos d’Europe. Ces expositions ont pour objectif de mettre en lumière une scène artistique d’un pays et la richesse de la diversité culturelle en Europe, exposant les œuvres d’artistes vivant dans plusieurs pays du continent dont la création est nourrie de leur culture.
La Fondation Hippocrène est à l’initiative du prix Hippocrène de l’éducation à l’Europe Un concours proposé aux établissements scolaires qui récompense les meilleurs projets de partenariat européen élaborés par une classe et ses professeurs. La première édition a eu lieu en 2010 en partenariat avec l’Académie de Paris. Depuis 2012, le prix est organisé au niveau national en partenariat avec le Ministère de l’éducation national et l’agence Europe-Education-formation-France et le soutien de la Maison de l’Europe de Paris et de l’Association européenne de l’Education (AEDE).
En 2011, la Fondation Hippocrène obtient le statut de fondation abritante dans l( objectif de faciliter la création de fondations soutenant des projets européens. Depuis l'année 2001, c'est l'ancienne agence de l'architecte Mallet-Stevens (1886-1945), fondateur de l'Union des Artistes Modernes (1929), qui constitue le siège de la Fondation et son lieu d’exposition. Ce lieu prestigieux et chargé d’histoire est devenu le siège de la Fondation et son lieu d’exposition. Le nom de la Fondation a été choisi en référence à cette source légendaire qui jaillit d’un rocher que le cheval ailé Pégase avait frappé de son sabot. La source Hippocrène devint par la suite un lieu d’élection pour les poètes et pour les muses...
Merci à Madame Dorothée Merville pour ces informations.
 

 

Valerio Vincenzo, lauréat Prix Louise Weiss du journalisme européen catégorie reportage pour son travail photographique "Borderline" sur les frontières en Europe, publié en France par le magazine Géo (c) Jean-Louis Courleux
Valerio Vincenzo, lauréat Prix Louise Weiss du journalisme européen catégorie reportage pour son travail photographique "Borderline" sur les frontières en Europe, publié en France par le magazine Géo (c) Jean-Louis Courleux

Dominique Seux, Directeur Délégué de la rédaction des Echos, Editorialiste France Inter, Renaud Honoré EU Correspondant des Echos à Bruxelles, lauréat Prix Louise Weiss pour son article "Le roman noir des Cartels" en catégorie Décryptage. (c) Jean-Louis Courleux
Dominique Seux, Directeur Délégué de la rédaction des Echos, Editorialiste France Inter, Renaud Honoré EU Correspondant des Echos à Bruxelles, lauréat Prix Louise Weiss pour son article "Le roman noir des Cartels" en catégorie Décryptage. (c) Jean-Louis Courleux

Salle de bains de la Reine, créé en 1938 au Ministère des Affaires Etrangères (Quai d' Orsay, Paris), à l' occasion de le venue en France du Roi d' Angleterre Georges VI et de la Reine Elisabeth.(c) Jean-Louis Courleux
Salle de bains de la Reine, créé en 1938 au Ministère des Affaires Etrangères (Quai d' Orsay, Paris), à l' occasion de le venue en France du Roi d' Angleterre Georges VI et de la Reine Elisabeth.(c) Jean-Louis Courleux

Une des salle de tournage du film Quai d'Orsay de Bertrand Tavernier avec Thierry Lhermitte, Niels Arestrup, Julie Gayet, au Ministère des Affaires Etrangères (Quai d' Orsay, Paris,(c) Jean-Louis Courleux
Une des salle de tournage du film Quai d'Orsay de Bertrand Tavernier avec Thierry Lhermitte, Niels Arestrup, Julie Gayet, au Ministère des Affaires Etrangères (Quai d' Orsay, Paris,(c) Jean-Louis Courleux

Nora Hamadi, journaliste rédactrice en chef de Public Sénat, Présidente Association des Journalistes Européens (c) Jean-Louis Courleux
Nora Hamadi, journaliste rédactrice en chef de Public Sénat, Présidente Association des Journalistes Européens (c) Jean-Louis Courleux

Monsieur Thierry Repentin, Ministre délégué chargé des Affaires européennes. Remise des Prix Louise Weiss du journalisme européen avec l' Association des Journalistes Européens AJE (c) Jean-Louis Courleux
Monsieur Thierry Repentin, Ministre délégué chargé des Affaires européennes. Remise des Prix Louise Weiss du journalisme européen avec l' Association des Journalistes Européens AJE (c) Jean-Louis Courleux

Un festival éco-responsable : Hadra Trance Festival (Lans en Vercors, France)seul festival français à avoir reçu le GREENER FESTIVAL AWARDS durant trois années consécutives pour ses initiatives environnementales. (c) Jean-Louis Courleux
Un festival éco-responsable : Hadra Trance Festival (Lans en Vercors, France)seul festival français à avoir reçu le GREENER FESTIVAL AWARDS durant trois années consécutives pour ses initiatives environnementales. (c) Jean-Louis Courleux
Bonne découverte de mon site internet  www.courleuxsansfrontieres.com  plus de 830 articles et reportages au 11 janvier 2014. (interview VIDEO toujours en 2e position dans chaque article).
N'hésitez pas à faire suivre ou à partager les articles  (barre de menu en haut du titre de l' article) PARTAGER
à coté du bouton VERSION IMPRIMABLE.

Je vous recommande mes rubriques Europe,  médias, internet, presse, environnement....
et mon reportage sur le Festival HADRA de Lans en Vercors : Un festival éco-responsable, seul festival français à avoir reçu le GREENER FESTIVAL AWARDS durant trois années consécutives pour ses initiatives environnementales.
Lien direct :
http://www.courleuxsansfrontieres.com/Nicolas-Forgeron-Hadra-Trance-Festival-7-Philippine-Lauraire-Alternative-Media-developpement-durable-environnement_a754.html
En 2013, seulement 13 festivals dans le monde ont obtenu cette distinction (agreenerfestival.com).

La démarche écologique du Hadra Trance Festival, récompensée chaque année par ce titre depuis 2010, a fait de lui un festival « recommandé pour son management environnemental » !
En sus de ces récompenses, Hadra innove en mettant en place un fond de compensation carbone dans un festival de musique, afin de tendre à l’équilibre des compensations de gaz à effet de serre produits par les déplacements des festivaliers. Ceci en participant à trois projets locaux et internationaux : entretien des prairies sauvages et truffières sur les contreforts du massif de Chartreuse, sauvegarde de la forêt primaire calédonienne, formation à la permaculture en zone rurale. Pour cela, les organisateurs mettent en place la règle des « 3R », cette règle consiste à Réduire, Réutiliser et Recycler.
Concrètement cela veut dire : réduction et revalorisation maximale des déchets, actions de sensibilisation en faveur du tri sélectif auprès du public.


 

Prix Louise Weiss 2013. Membres du Jury.
Présidente :  Véronique Auger (France TV)
Le prix Louise Weiss a été créé en 2005 par la section française de l'association des journalistes européens, avec le soutien actif du Secrétariat d'Etat aux Affaires Européennes. L’objectif est d’encourager les journalistes à un traitement plus systématique, plus pédagogique et plus original des sujets européens, contribuant en cela à réduire « la fracture européenne ». Le concours est ouvert à tous les journalistes francophones ressortissants de l’'Union européenne, quels que soient leur support.  Louise Weiss (1893-1983) était journaliste, écrivaine, européenne et féministe. Elle a épousé tous les combats du XXe siècle. Toutes les informations sur le site www.prixlouiseweiss.com
 
Avec le soutien du ministère des affaires européennes et de la Fondation Hippocrène .

L'AJE (association des journalistes européens – www.ajefrance.com.ajefrance.com ) est la section française de l'AEJ (Association of european journalists – www.aej.org ).

Merci à Fabrice Pozzoli secrétaire Général de l’ AJE France pour ces informations.

Le lien direct du reportage d' Alice Dubot et Oriane Laromiguière qui co-signent l’article « Décibels durables, les festivals donnent le la » publié dans Slate France :

http://www.slate.fr/story/74343/festivals-developpement-durable

Le  site en ligne d’ Oriane Laromiguière : http://orianelaromiguiere.wordpress.com/  
 
Liens des reportages des autres lauréats du Prix Louise Weiss 2013 :

Valerio Vincenzo : http://www.valeriovincenzo.com/

Renaud Honoré,  « Le roman noir des Cartels » (http://www.lesechos.fr/19/06/2013/LesEchos/21460-052-ECH_le-roman-noir-des-cartels.htm)



 
Jean-Louis COURLEUX
Jean-Louis COURLEUX

Dans la même rubrique :
1 2 3 4