Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, l'Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente), "La Preuve du Paradis", Guy Trédaniel Editeur, Jean Staune Université Interdisciplinaire de Paris. Rencontres EMI Marseille 2013

Lundi 18 Mars 2013

Interview vidéo exclusive : Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, sa position sur l' Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente), Guy Trédaniel éditeur La Preuve du Paradis, Jean Staune Université Interdisciplinaire de Paris. 2e Rencontres Internationales sur les Expériences de Mort Imminente, EMI, Marseille 2013.


Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, sa position sur l' Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente), Guy Trédaniel éditeur La Preuve du Paradis, Jean Staune Université Interdisciplinaire de Paris, Marc Nolet De Brauwere,  Rencontres EMI Marseille 2013 (c) Jean-louis Courleux
Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, sa position sur l' Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente), Guy Trédaniel éditeur La Preuve du Paradis, Jean Staune Université Interdisciplinaire de Paris, Marc Nolet De Brauwere, Rencontres EMI Marseille 2013 (c) Jean-louis Courleux
Guy Trédaniel éditeur La Preuve du Paradis, Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, sa position sur l' Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente), Jean Staune Université Interdisciplinaire de Paris, Marc Nolet De Brauwere. 2e Rencontres Internationales sur les Expériences de Mort Imminente, EMI Marseille 2013.

Interview vidéo : Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, sa position sur l' Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente), Guy Trédaniel éditeur La Preuve du Paradis, Jean Staune Université Interdisciplinaire de Paris. Rencontres EMI Marseille 2013.

Au cours de cet interview vidéo exclusive, le Dr Eben Alexander explique comment lui, un scientifique matérialiste, lors d'une méningite bactérielle très sévère et un coma, a vécu "quelque chose qui est le principe du créateur de l'univers et lui a fait comprendre l'Amour infini ".
Extraits :
"Mon cerveau ne fonctionnait plus...j'ai vécu une réalité d'un autre "ordre"...avant, je fréquentais les églises à Noël et à Pâques...aujourd'hui, plus souvent...l' Amour est universel et n'appartient à aucune religion..."


Merci à Jean Staune,
Merci à Guy Trédaniel éditeur de La Preuve du Paradis Dr Eben Alexander : "des idées nouvelles et de nouvelles consciences...."

Dr Raymond MOODY, auteur du livre "La Vie après la Vie". Editions Robert Laffont.(c) Jean-Louis Courleux
Dr Raymond MOODY, auteur du livre "La Vie après la Vie". Editions Robert Laffont.(c) Jean-Louis Courleux
Docteur Raymond MOODY, Psychiatre, docteur en philosophie et psychologie, auteur du livre "La Vie après la Vie". Editions Robert Laffont, et de "Paranormal Une vie en quête de l' au-delà Dr Raymond Moody & Paul Perry. Editions Robert Laffont (Couverture du livre en Pièces jointes).

Raymond Moody est médecin psychiatre, docteur en philosophie et en psychologie, né le 30 juin 1944 aux Etats-Unis. Il a recueilli pendant plus de vingt ans les témoignages de personnes ayant vécu une expérience de mort imminente. Il a publié trois ouvrages sur le sujet, dont le best seller La Vie après la vie (1975, Editions J’ai Lu), vendu à 20 millions d'exemplaires dans le monde
, ainsi que Lumières nouvelles sur la vie après la vie (1977 Editions J’ai Lu) et La Lumière de l'au-delà (1988, Editions J’ai Lu). Le Dr MOODY est le premier médecin à avoir abordé le sujet controversé de l'Expérience de Mort Imminente et lui a donné son nom en anglais : Near-Death Experience. Il est un précurseur de l’étude sur le sujet.
Co-Auteur avec Paul Perry de Témoins de la vie après la vie. Une Enquête sur les Expériences de Mort Partagée (Ed. Robert Laffont, 2010). Raymond MOODY met à nouveau en lumière une expérience peu connue du grand public.
Docteur Raymond MOODY, Psychiatre, docteur en philosophie et psychologie, auteur du livre "La Vie après la Vie". Editions Robert Laffont.

Une réalité clinique. Des médecins témoignent aux 2e Rencontres Internationales sur les EMI à Marseille 2013:

Dr Jeffrey Long (USA), Dr Eben Alexander, neurochirurgien, (USA), Dr Eyal Chaim Goldberger, Médecin en unité de soins palliatifs, spécialiste étude le la Kabbale (IL), Jody Long, Fondation NDERF, avocate (USA), Jeffrey Long, radiologue (USA), Dr Mohammed Karim Joua, Faculté de Médecine et Pharmacie de Casablanca (MA), Vanessa Charland, neuropsychologue (BE), Dr Penny Satori (UK), Dr Jean-Jacques Charbonier, medecin anesthésiste réanimateur (FR), Eric Dudoit, psychologue clinicien (FR), Dr Jean-Pierre Postel, medecin anesthésiste réanimateur (FR), Dr Olivier Chambon, psychiatre et psychothérapeute (FR), Dr Bernard Samson, médecin généraliste (FR), Xavier Rodier, infirmier puériculteur (FR), Eliane Lheureux, sophrologue, (FR), Joël Jacques (FR), Dr Christophe Lopez (FR), Dr Catherine Selden, Claire Bazin...
 
paranormal.jpg paranormal.jpg  (639.7 Ko)

Eric Dudoit, psychologue clinicien, créateur de l'unité de Soins et de Recherches sur l'Esprit avec Eliane Lheureux (USRE) CHU Timone adultes, explorent à travers témoignages et documents le potentiel thérapeutique d'un récit comme celui des EMI.(c) Jean-Louis Courleux
Eric Dudoit, psychologue clinicien, créateur de l'unité de Soins et de Recherches sur l'Esprit avec Eliane Lheureux (USRE) CHU Timone adultes, explorent à travers témoignages et documents le potentiel thérapeutique d'un récit comme celui des EMI.(c) Jean-Louis Courleux
Eric Dudoit, psychologue clinicien, et Eliane Lheureux, sophrologue, tous deux créateurs de l'unité de Soins et de Recherches sur l'Esprit (USRE) CHU Timone adultes, explorent à travers témoignages et documents le potentiel thérapeutique d'un récit comme celui des EMI. Ce dernier peut devenir un outil d'accompagnement des personnes en fin de vie, et se révèle être bien plus qu'un simple palliatif. Une enquête et une expérience passionnante. Ces EMI qui nous soignent aux Editions CNERIC.

de gauche à droite : Jody Long, épouse de Jeffrey Long, avocate, Eliane Lheureux sophrologue (co-créatrice avec Eric Dudoit de l'Unité de Soins et de Recherche sur l'Esprit (USRE) Chu Timone, Dr Raymond Moody "La vie après la Vie", Dr Jean-Pierre Postel anesthésiste réanimateur Hôpital Jean Leclaire de Sarlat, membre de la Société Française d'Anesthésie Réanimation (SFAR), du Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR) et de la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF), Dr Eben Alexander neurochirurgien (My Proof of Heaven, A Neurosurgeon's Near-Dear Experience and Journey into the Afterlife), Claire Bazin, psychanalyste, thérapeute, chroniqueuse radio France Bleu, Vanessa Charland-Verville, neuropsychologue, membre du Coma Science Group,Centre Hospitalier Sart Tilman (Liège, Belgique).(c) Jean-Louis Courleux
de gauche à droite : Jody Long, épouse de Jeffrey Long, avocate, Eliane Lheureux sophrologue (co-créatrice avec Eric Dudoit de l'Unité de Soins et de Recherche sur l'Esprit (USRE) Chu Timone, Dr Raymond Moody "La vie après la Vie", Dr Jean-Pierre Postel anesthésiste réanimateur Hôpital Jean Leclaire de Sarlat, membre de la Société Française d'Anesthésie Réanimation (SFAR), du Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR) et de la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF), Dr Eben Alexander neurochirurgien (My Proof of Heaven, A Neurosurgeon's Near-Dear Experience and Journey into the Afterlife), Claire Bazin, psychanalyste, thérapeute, chroniqueuse radio France Bleu, Vanessa Charland-Verville, neuropsychologue, membre du Coma Science Group,Centre Hospitalier Sart Tilman (Liège, Belgique).(c) Jean-Louis Courleux
de gauche à droite : Jody Long, épouse de Jeffrey Long, avocate, Eliane Lheureux sophrologue (co-créatrice avec Eric Dudoit de l'Unité de Soins et de Recherche sur l'Esprit (USRE) Chu Timone, Dr Raymond Moody "La vie après la Vie", Dr Jean-Pierre Postel anesthésiste réanimateur Hôpital Jean Leclaire de Sarlat, membre de la Société Française d'Anesthésie Réanimation (SFAR), du Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR) et de la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF), Dr Eben Alexander neurochirurgien (My Proof of Heaven, A Neurosurgeon's Near-Dear Experience and Journey into the Afterlife), Claire Bazin, psychanalyste, thérapeute, chroniqueuse radio France Bleu, Vanessa Charland-Verville, neuropsychologue, membre du Coma Science Group,Centre Hospitalier Sart Tilman (Liège, Belgique).

de gauche à droite : Sonia Barkallah, initiatrice et Organistrice des Rencontres, Jody Long, épouse de Jeffrey Long, avocate, Eliane Lheureux sophrologue (co-créatrice avec Eric Dudoit de l'Unité de Soins et de Recherche sur l'Esprit (USRE) Chu Timone, Dr Raymond Moody "La vie après la Vie", Dr Jean-Pierre Postel anesthésiste réanimateur Hôpital Jean Leclaire de Sarlat, membre de la Société Française d'Anesthésie Réanimation (SFAR), du Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR) et de la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF).(c) Jean-Louis Courleux
de gauche à droite : Sonia Barkallah, initiatrice et Organistrice des Rencontres, Jody Long, épouse de Jeffrey Long, avocate, Eliane Lheureux sophrologue (co-créatrice avec Eric Dudoit de l'Unité de Soins et de Recherche sur l'Esprit (USRE) Chu Timone, Dr Raymond Moody "La vie après la Vie", Dr Jean-Pierre Postel anesthésiste réanimateur Hôpital Jean Leclaire de Sarlat, membre de la Société Française d'Anesthésie Réanimation (SFAR), du Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR) et de la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF).(c) Jean-Louis Courleux
de gauche à droite : Sonia Barkallah, initiatrice et Organistrice des Rencontres, Jody Long, épouse de Jeffrey Long, avocate, Eliane Lheureux sophrologue (co-créatrice avec Eric Dudoit de l'Unité de Soins et de Recherche sur l'Esprit (USRE) Chu Timone, Dr Raymond Moody "La vie après la Vie", Dr Jean-Pierre Postel anesthésiste réanimateur Hôpital Jean Leclaire de Sarlat, membre de la Société Française d'Anesthésie Réanimation (SFAR), du Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR) et de la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF).

Dr Jean-Pierre Postel anesthésiste réanimateur Hôpital Jean Leclaire de Sarlat, membre de la Société Française d'Anesthésie Réanimation (SFAR), du Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR) et de la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF), Sonia Barkallah, initiatrice et Organistrice des 2e Rencontres, Internationales sur les Expériences de Mort Imminente, (EMI), Eliane Lheureux sophrologue (co-créatrice avec Eric Dudoit de l'Unité de Soins et de Recherche sur l'Esprit (USRE) Chu Timone, Vanessa Charland-Verville, neuropsychologue, membre du Coma Science Group,Centre Hospitalier Sart Tilman (Liège, Belgique), Jody Long, épouse de Jeffrey Long, avocate, Dr Eben Alexander neurochirurgien (My Proof of Heaven, A Neurosurgeon's Near-Dear Experience and Journey into the Afterlife), Claire Bazin, psychanalyste, thérapeute, chroniqueuse radio France Bleu. (c) Jean-Louis Courleux
Dr Jean-Pierre Postel anesthésiste réanimateur Hôpital Jean Leclaire de Sarlat, membre de la Société Française d'Anesthésie Réanimation (SFAR), du Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR) et de la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF), Sonia Barkallah, initiatrice et Organistrice des 2e Rencontres, Internationales sur les Expériences de Mort Imminente, (EMI), Eliane Lheureux sophrologue (co-créatrice avec Eric Dudoit de l'Unité de Soins et de Recherche sur l'Esprit (USRE) Chu Timone, Vanessa Charland-Verville, neuropsychologue, membre du Coma Science Group,Centre Hospitalier Sart Tilman (Liège, Belgique), Jody Long, épouse de Jeffrey Long, avocate, Dr Eben Alexander neurochirurgien (My Proof of Heaven, A Neurosurgeon's Near-Dear Experience and Journey into the Afterlife), Claire Bazin, psychanalyste, thérapeute, chroniqueuse radio France Bleu. (c) Jean-Louis Courleux
Dr Jean-Pierre Postel anesthésiste réanimateur Hôpital Jean Leclaire de Sarlat, membre de la Société Française d'Anesthésie Réanimation (SFAR), du Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR) et de la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF), Sonia Barkallah, initiatrice et Organistrice des 2e Rencontres, Internationales sur les Expériences de Mort Imminente, (EMI), Eliane Lheureux sophrologue (co-créatrice avec Eric Dudoit de l'Unité de Soins et de Recherche sur l'Esprit (USRE) Chu Timone, Vanessa Charland-Verville, neuropsychologue, membre du Coma Science Group,Centre Hospitalier Sart Tilman (Liège, Belgique), Jody Long, épouse de Jeffrey Long, avocate, Dr Eben Alexander neurochirurgien (My Proof of Heaven, A Neurosurgeon's Near-Dear Experience and Journey into the Afterlife), Claire Bazin, psychanalyste, thérapeute, chroniqueuse radio France Bleu.

Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, l'Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente), "La Preuve du Paradis", Guy Trédaniel Editeur, Jean Staune Université Interdisciplinaire de Paris. Rencontres EMI Marseille 2013
Jody Long, avocate et Jeffrey Long.
Jeffrey Long est docteur en médecine, spécialisé en radiothérapie. aprés l'Université d' Iowa, il s'installe à Houma. Il a travaillé à Gallup, au Nouveau Mexique. Il est président fondateur du plus important site de témoignages sur les EMI au Monde.
Jody Long, épouse de Jeffrey Long est avocate et pilote le projet international de la fondation NDERF qui permet d'avoir une vision globale des EMI et d'étudier ces états modifiés de conscience sur une base mondiale. Jody Long est également co-investigatrice dans le domaine de la recherche sur la conscience.

Dr Eben Alexander, Dr Bernard Samson, Dr Jean-Pierre Postel, Sonia Barkallah (c) Jean-Louis Courleux
Dr Eben Alexander, Dr Bernard Samson, Dr Jean-Pierre Postel, Sonia Barkallah (c) Jean-Louis Courleux
Dr Eben Alexander My Proof of Heaven. A Neurosurgeon's Near-Death Experience and Journey into the Afterlife, "La Preuve du Paradis", Guy Trédaniel Editeur.
Dr Bernard Samson. Médecin généraliste et conférencier. Il a fait sa carrière dans la Marine et a vécu une expérience de mort imminente à la suite d'un accident de la route en 1988. Depuis 1992 il témoigne et apporte sa contribution à la reconnaissance et la prise en compte du phénomène EMI. Il a recueilli des centaines de témoignages en plus de 20 ans.
Dr Jean-Pierre Postel, Anesthésiste, Réanimateur, Président du CNERIC (Centre National d'Etude, de Recherche et d'Information sur la Conscience).
Sonia Barkallah, initiatrice et Organisatrice des 2e Rencontres Internationales sur les EMI Marseille 2013.



Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, sa position sur l' Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente). La Preuve du Paradis, Voyage d'un neurochirurgien dans l'après-vie. Guy Trédaniel éditeur.(c) Jean-louis Courleux
Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, sa position sur l' Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente). La Preuve du Paradis, Voyage d'un neurochirurgien dans l'après-vie. Guy Trédaniel éditeur.(c) Jean-louis Courleux
Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, sa position sur l' Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente). La Preuve du Paradis, Voyage d'un neurochirurgien dans l'après-vie. Guy Trédaniel éditeur.

Dr Eyal Chaim Goldberger, médecin et spécialiste de la Kabbale. Diplomé de l'Ecole de médecine d' Hadassah (Jérusalem) et du Royal London Homeopathic Hospital. Exerce la médecine en soins palliatifs à l'Hospice of the Upper Galilee (Israël).(c) Jean-Louis Courleux
Dr Eyal Chaim Goldberger, médecin et spécialiste de la Kabbale. Diplomé de l'Ecole de médecine d' Hadassah (Jérusalem) et du Royal London Homeopathic Hospital. Exerce la médecine en soins palliatifs à l'Hospice of the Upper Galilee (Israël).(c) Jean-Louis Courleux
Dr Eyal Chaim Goldberger, médecin et spécialiste de la Kabbale. Diplomé de l'Ecole de médecine d' Hadassah (Jérusalem) et du Royal London Homeopathic Hospital. Exerce la médecine en soins palliatifs à l'Hospice of the Upper Galilee (Israël).

Bernard Deloupy, Rédacteur Deloupy & Co , Docteur Jean-Pierre Postel, Anesthésiste, Réanimateur, Président du CNERIC (Centre National d'Etude, de Recherche et d'Information sur la Conscience.(c) Jean-Louis Courleux
Bernard Deloupy, Rédacteur Deloupy & Co , Docteur Jean-Pierre Postel, Anesthésiste, Réanimateur, Président du CNERIC (Centre National d'Etude, de Recherche et d'Information sur la Conscience.(c) Jean-Louis Courleux
Bernard Deloupy, Rédacteur Deloupy & Co , Dr Jean-Pierre Postel, Anesthésiste, Réanimateur, Président du CNERIC (Centre National d'Etude, de Recherche et d'Information sur la Conscience).


Dédicace du Dr Eben Alexander, La Preuve du Paradis, Voyage d'un neurochirurgien dans l'après-vie à son éditeur en France Guy Trédaniel. (Plus de 2 millions de livres vendus aux USA).(c) Jean-Louis Courleux
Dédicace du Dr Eben Alexander, La Preuve du Paradis, Voyage d'un neurochirurgien dans l'après-vie à son éditeur en France Guy Trédaniel. (Plus de 2 millions de livres vendus aux USA).(c) Jean-Louis Courleux
Dédicace du Dr Eben Alexander, La Preuve du Paradis, Voyage d'un neurochirurgien dans l'après-vie à son éditeur en France Guy Trédaniel. (Plus de 2 millions de livres vendus aux USA).

En pièces jointes communiqué de presse complet : La Preuve du Paradis editions Guy Trédaniel.

Sonia BARKALLAH organisatrice des 2e rencontres Internationales sur les Expériences de Mort Imminente 9 et 10 mars 2013 Marseille, co-fondadrice avec le Docteur Jean-Pierre POSTEL, Médecin Anesthésiste-Réanimateur, le Centre National d’Etudes, de Recherches et d’Information sur la Conscience (C.N.E.R.I.C.), réalise et produit en 2010 le film "Faux Départ".(c) Jean-Louis Courleux
Sonia BARKALLAH organisatrice des 2e rencontres Internationales sur les Expériences de Mort Imminente 9 et 10 mars 2013 Marseille, co-fondadrice avec le Docteur Jean-Pierre POSTEL, Médecin Anesthésiste-Réanimateur, le Centre National d’Etudes, de Recherches et d’Information sur la Conscience (C.N.E.R.I.C.), réalise et produit en 2010 le film "Faux Départ".(c) Jean-Louis Courleux
Sonia BARKALLAH organisatrice des 2e rencontres Internationales sur les Expériences de Mort Imminente 9 et 10 mars 2013 Marseille, co-fondadrice avec le Docteur Jean-Pierre POSTEL, Médecin Anesthésiste-Réanimateur, le Centre National d’Etudes, de Recherches et d’Information sur la Conscience (C.N.E.R.I.C.), réalise et produit en 2010 le film "Faux Départ".

voir Interview vidéo exclusive : Sonia BARKALLAH article 603 sur mon site internet  www.courleuxsansfrontieres.com

Quelques thématiques abordées dans l'interview vidéo avec Sonia Barkallah : " les Expériences de Mort Imminente...vision des mourants et expériences de mort partagées...comment parler de la mort aux enfants...les EMI interculturelles...la tradition juive...les anges gardiens..."



L' Infirmier face aux récits d' Expérience de Mort Imminente. mémoire de fin d'etudes en soins infirmiers de xavier RODIER, promotion 1994/1997 Institut de Formation en Soins Infirmiers de Limeil Brévannes, Centre Hospitalier Emile Roux. Assistance Publique. Hopitaux de Paris.
L' Infirmier face aux récits d' Expérience de Mort Imminente. mémoire de fin d'etudes en soins infirmiers de xavier RODIER, promotion 1994/1997 Institut de Formation en Soins Infirmiers de Limeil Brévannes, Centre Hospitalier Emile Roux. Assistance Publique. Hopitaux de Paris.
L' Infirmier face aux récits d' Expérience de Mort Imminente. mémoire de fin d' études en soins infirmiers de Xavier RODIER, promotion 1994/1997 Institut de Formation en Soins Infirmiers de Limeil Brévannes, Centre Hospitalier Emile Roux. Assistance Publique. Hopitaux de Paris. 

Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, l'Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente), "La Preuve du Paradis", Guy Trédaniel Editeur, Jean Staune Université Interdisciplinaire de Paris. Rencontres EMI Marseille 2013
Lilou Macé web tv. (La télé de Lilou, voir interview vidéo article 630), Guy Trédaniel Editeur , Jean Staune, Dr raymond Moody.

Jean Staune, Philosophe des sciences, il est l’auteur du livre « Notre existence a –t- elle un sens ? », 2007, aux Presses de la Renaissance. et a dirigé deux ouvrages collectifs « Science et Quête de Sens », Presses de la Renaissance 2005 et « La science, l’homme et le monde » qui ont rassemblé au total 35 co-auteurs dont 11 prix Nobel.

Secrétaire Général de l’Université Interdisciplinaire de Paris dans le cadre de laquelle il a organisé de nombreuses manifestations internationales, en collaboration avec l’UNESCO et de nombreuses universités et académies étrangères. Il est spécialisé dans l’analyse des mutations de la société qu’il aborde à la fois sous les angles sociologique, philosophique et scientifique.
Il est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (section Economie et Finance), de l’Institut d’Administration des Entreprises de Paris (DESS CAAE) et de l’Université de Paris Dauphine (Maîtrise d’Informatique Appliquée à la Gestion des Entreprises). Il possède aussi un DEA de Paléontologie Humaine du Muséum National d’Histoire Naturelle et un DEA de Philosophie des Sciences de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne. Son dernier ouvrage
« La Science en Otage » décrit la façon dont certains grands débats de société sont détournés par différents groupes de pression qui prétendent se combattre les uns les autres mais collaborent en fait pour éliminer des alternatives intéressantes.


BIBLIOGRAPHIE

L’homme face à la Science, Critérion, 1992 (sous la direction de)
Science et Quête de Sens, Presses de la Renaissance, 2005 (sous la direction de)
Notre existence a –t- elle un sens ? , Presses de la Renaissance, 2007
La Science l’homme et le Monde, Presses de la Renaissance, 2008 (sous la direction de)
Au-delà de Darwin, pour une autre vision de la vie, Jacqueline Chambon/Actes Sud, 2009
La Science en Otage , Presses de la Renaissance, 2010
Conférence de Jean Staune : Vers un réenchantement du monde.
Sous titre : Les retrouvailles entre science et religion après des années de séparation
 

De l’infiniment grand à  l’infiniment petit, de l’étude la vie à l’étude la conscience, de formidables révolutions conceptuelles ont eu lieu au cours du XXe siècle. Elles  changent  complètement  notre vision de l’homme et  du monde et déconstruisent les conceptions scientistes et matérialistes sur lesquelles étaient basées la modernité.
 
Dans cette conférence de synthèse, Jean Staune aborde ces différents thèmes avec l'aide de témoignages vidéos de personnalités scientifiques tel que le prix Nobel de Chime Ilya Prigogine, le physicien Bernard d'Espagnat et l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan donnant ainsi à tous ceux qui cherchent à mieux comprendre la place que nous occupons dans l'univers les éléments nécessaires pour mieux intégrer les implications philosophiques de ces révolutions.
 
Jean Staune montre comment il est possible de surmonter le fossé qui, selon la célèbre expression de l’écrivain C.P Snow s’était creusé entre les conceptions traditionnelles du monde et notre culture scientifique et technique, rendant ainsi, en quelque  sorte, l’homme moderne schizophrène.
 
L’évolution de connaissance décrite dans cette conférence est d’une importance vitale pour notre époque, car elle débouche sur  une « nouvelle alliance » et  un « réenchantement du monde » selon les mots d’Ilya Prigogine que Jean Staune a eu la chance de bien connaître.
 
Basée sur son best-seller « Notre existence a- t-elle un sens ? » cette conférence utilise des outils multimédias élaborés pour exposer de façon claire et accessible des concepts  scientifiques de pointe.

Merci à Jean Staune pour ces informations.
 

 
 

Sylvie Ouellet, Auteure du best-seller Ils nous parlent...entendons-nous ?, Claire Bazin Cipriani Psychanalyste, Art Therapeute (c) Jean-Louis Courleux
Sylvie Ouellet, Auteure du best-seller Ils nous parlent...entendons-nous ?, Claire Bazin Cipriani Psychanalyste, Art Therapeute (c) Jean-Louis Courleux
Sylvie Ouellet, (Québec), Auteure du best-seller Ils nous parlent...entendons-nous ? Editions Le Dauphin Blanc, Claire Bazin Cipriani Psychanalyste, Art Therapeute.


Détentrice d’un baccalauréat en droit, d’un diplôme en droit notarial et d’un certificat en enseignement, Sylvie Ouellet a pratiqué  la profession de notaire durant cinq ans. Elle a été enseignante et formatrice au Collège de Limoilou et à l’ENAP. Intéressée par la psychologie, la parapsychologie et la spiritualité, elle a suivi de nombreuses formations et elle mène une quête personnelle depuis plusieurs années. Son cheminement intérieur l’a amenée à écrire cinq livres, à donner des conférences, des ateliers et des consultations sur l’accompagnement de l’âme. Elle a été éditrice adjointe aux éditions Le Dauphin Blanc durant 6 ans. Elle rédige une chronique pour le magazine VIVRE depuis plus de douze ans. Elle a participé à de nombreuses émissions de radio et de télévisions.
 
Bibliographie :
 
Ils nous parlent… entendons-nous?
Accompagner l’âme vers l’autre rive
Dauphin Blanc, 2004
 
J’aimerais tant te parler…
ABC de la communication entre Ciel et Terre
Dauphin Blanc, 2006
 
Bienvenue sur Terre!
Accueillir, comprendre et accompagner l’âme dans le processus d’incarnation
Dauphin Blanc, 2008
 
Pétales de Vie
12 stratégies à votre portée pour traverser les épreuves
Dauphin Blanc 2010
 
Après la mort, qu’est-ce qui m’attend?
Où irai-je? Qui verrai-je? Que ferai-je?
Dauphin Blanc 2012
 
 www.sylvieouellet.ca
 
Merci à Sylvie Ouellet pour ces informations.

Docteur Jean-Pierre Postel, Anesthésiste, Réanimateur, Président du CNERIC (Centre National d'Etude, de Recherche et d'Information sur la Conscience. Vanessa Charland-Verville est neuropsychologue et aspirante FNRS en sciences médicales au Coma Science Group travaillant conjointement au Centre de Recherche du Cyclotron et au département de neurologie de l’hôpital universitaire de l’Université de Liège. (c) Jean-Louis Courleux
Docteur Jean-Pierre Postel, Anesthésiste, Réanimateur, Président du CNERIC (Centre National d'Etude, de Recherche et d'Information sur la Conscience. Vanessa Charland-Verville est neuropsychologue et aspirante FNRS en sciences médicales au Coma Science Group travaillant conjointement au Centre de Recherche du Cyclotron et au département de neurologie de l’hôpital universitaire de l’Université de Liège. (c) Jean-Louis Courleux
Docteur Jean-Pierre Postel, Anesthésiste, Réanimateur, Président du CNERIC (Centre National d'Etude, de Recherche et d'Information sur la Conscience.

Vanessa Charland-Verville est neuropsychologue et aspirante FNRS en sciences médicales au Coma Science Group travaillant conjointement au Centre de Recherche du Cyclotron et au département de neurologie de l’hôpital universitaire de l’Université de Liège.

Elle a obtenu son diplôme de premier cycle à l’Université de Montréal au Canada et a travaillé sur la problématique des commotions cérébrales chez des athlètes professionnels. Elle a ensuite obtenu son diplôme de deuxième cycle en neurosciences cognitives et comportementales et réalise présentement un doctorat en sciences médicales à l’Université de Liège. Ses projets en cours visent principalement l’investigation neurologique du phénomène des « Expériences de Mort Imminente- Near Death Experiences » et l’étude comportementale et neurofonctionnelle des états de conscience altérée chez ces patients sévèrement cérébrolésés.
 

Eliane Schloesser Lheureux et Douchka Esposito (c) Jean-Louis Courleux
Eliane Schloesser Lheureux et Douchka Esposito (c) Jean-Louis Courleux
Eliane Schloesser Lheureux et Douchka Esposito (Voir interview video exclusive Douchka Esposito article N° 632).

Eliane Schloesser Lheureux :
"Qui suis je ?
Une bien étrange personne, ne répondant que peu à des normes établies, un électron libre, inconnu transparent. Un avantage : personne ne me voit. Un inconvénient : personne ne me voit.
 
Frappez, on vous ouvrira…
 
Une lumière était allumée, je l’ai suivie, elle m’a amenée là ou vous m’avez trouvée. Il n’y a pas grand-chose de plus à dire.
Pourquoi avoir choisi ça ? C’est « ça » qui m’a choisie, alors demandez lui à lui.
 
Quelques curieux ont été chercher ce que j’avais bien pu vouloir. Rien, justement. Mon bénévolat dans mon statut de thérapeute avec lequel je pensais participer à la vie, à la mort, à la mort dans la vie, à la vie dans la mort.
 
Le temps a passé et le service est devenu un second travail, puis le principal.
J’apprends tous les jours de tous, c’est un travail de fourmi que je m’applique à faire de mon mieux. Certes, mon mieux est très perfectible, mais je n’en ai pas d’autre pour l’instant.
Et j’enseigne aussi à beaucoup, cocoricoJ
 
Demandez et vous recevrez…
La Lumière qui me guide sait, Elle, et cela suffit.
 
Parfois, des larmes s’écoulent de tristesse joyeuse ou de bonheur triste. Curieux n’est ce pas ? A quoi attribuer ces drôles d’états d’âme mélancoliques qui ne se justifient par aucun évènement important, juste un petit appât qui sans doute fait remonter un gros poisson qui s’était enfoui au plus profond pour se cacher. Mais ce n’est pas parce qu’on a un gros poisson qu’on connaît son nom. Et puis après ?
Un moment d’eau qui nettoie le dedans comme un besoin naturel, sauf qu’il décide de choisir le trajet des yeux.
 
Avec l’expérience pour ne pas dire l’âge, on se décide pour des choix que notre éducation ne nous a pas laissé prendre. Même lorsqu’il n’y a pas d’éducation.
 
Les histoires de vie se succèdent et la question est toujours là : pourquoi avoir choisi ce type de bénévolat ? Outre les circonstances de proximité, de connaissances, il ne semble pas possible de répondre de façon ferme.
 
Petit à petit se construit une proposition de réponse qui change en fonction du vent. Les commentaires que les autres font sur le sujet nous donnent à réfléchir 
« Comment peut on faire un accompagnement en soins palliatifs et rentrer chez soi comme après un travail normal ? »
« Moi je ne pourrais pas, je suis trop sensible »
Dois je en déduire que nous sommes insensibles ? Non, très sensibles, juste discrets, secrets…
Vous êtes vous déjà demandé comment rentraient chez eux le croque mort, le corps médical dans son ensemble, les acteurs des ONG, les associations d’aide aux SDF, séro positifs, drogués, la police, les pompiers et tous ceux auxquels nous ne pensons jamais ? Sans compter les touristes qui vont dans les pays pauvres voir comment se présente la misère et oublient très vite cette dernière au profit de l’exotisme qu’ils ont découvert ?
 
Peut être que le côté éphémère de l’accompagnement est peut être la raison du non attachement. Nous savons que les personnes dans les services partent, guéries ou en fin de vie. Il est clair que les liens sont très vite rompus. Peut être est ce aussi ce qui permet l’engagement sans lien émotionnel. Nous ne pourrions « être » et dans « l’action » si c’était le cas. Peut être, pas sûr non plus. Sans doute un amour inconditionnel fort permet-il de se mouvoir dans une sphère privilégiée où rien de profane ne se permet d’entrer.
 
J’assume totalement l’interprétation subjective dans ma persuasion d’être dans l’Amour inconditionnel et la spiritualité lors des soins, seuls moteurs qui guident. Essentiellement l’amour à donner est au cœur du sujet. Celui reçu est un  pur cadeau. Le plus difficile est de savoir l’entendre s’exprimer, souhaitant parfois un interprète.
L’association permet le contexte légal obligatoire mais le service dans lequel je suis demande une flexibilité digne du grand écart.
Heureusement, des moments de partage et d’humour ponctuent les moments de tension.
 
J’ai fait un choix de vie difficile : mettre en adéquation le sens que je souhaite donner à mon chemin et le concret dans lequel j’étais.
Cela a impliqué souffrances et méprises mais il convient d’assumer. Et cela implique également une liberté de choisir, une ouverture à la Vie, à l’infini. Comme le passage des alizées, éphémères et caressants.
Je suis autonome de mon temps, mes amours de toujours. Je ne parle pas seulement de gens là, je parle de choix existentiels. D’essence de vie, de sens de vie. Assumer tous les retours du miroir.
 
Oui, le temps de ces accompagnements à l’hôpital a transformé le dedans de moi. Sournoisement, un bouleversement s’est opéré, ni en bien ni en mal, un croisement de routes , un rond point en quelque sorte dont on ne sort que par un choix de vie si nous ne voulons pas tourner indéfiniment en rond ce qui après tout, pour certains peut être confortable.
 
Ma croyance aujourd’hui : tendre vers l’Amour comme l’est avec nous notre terre mère et notre ciel père. Je peux me référer au chamanisme, à la Pacha Mamma, au bouddhisme, au message du Christ tel que je peux le lire et l’entendre par Anne Givaudan et Daniel Meurois par exemple, ou dit par d’autres, à la nature de ce qui m’entoure, et à bien d’autres lieux encore. Que trop rarement appliqués mais beaucoup déclinés et prêchés.
 
Donner du sens est être au plus proche de moi, pouvoir dire et courir des risques, juste pour ne pas vivre dans le faux semblant justifié par la peur de perdre. Ne pas faire souffrir. Ce qui en soi est souvent une contradiction.
Cependant une belle occasion de savoir où se situe son cocon, ne pas courir après gloire et pouvoir mais espérer de belles rencontres.
 
Un bien long travail encore dont je suis pleinement consciente. Une souffrance et un bonheur quotidien assumés et reconnus (enfin, presque), travaillés, encore et encore. Pas fini.
 
Un champ des possibles parfait dans la « conscience cosmique » qui par notre choix de l’instant va restreindre ces possibilités à ce que l’on croit être notre libre arbitre. Notre esprit ainsi canalisé par notre « conscience étroite »  nous éloigne de la Vérité.
 
« Il était une fois comme tout le monde »,
M. Spermes et Mme ovule se rencontrent, s’aiment… et débute ainsi (ou continue) une longue histoire. Mais s’aiment-ils toujours lors de cette rencontre? Qui va le répéter à l’oreille de la potentialité qui sommeille ? Comment va t elle le prendre ? Quelle trace dans le futur ?
A partir de quand pourrons nous considérer que cette rencontre fut quasi certaine ? Et que l’aventure à 2 commence ? Est ce que là aussi c’est l’intention qui compte ? Le 3ème terme à venir est il le seul vivant alors qu’il ne résulte pas d’une volonté propre mais d’une rencontre qui ne lui appartient pas ? Quoi que…
Et ce 3ème terme ne sera une entité « prête à émerger » qu’après divisions successives des 2 premiers et longue élaboration programmée. Nous pourrions y voir un téléchargement de logiciels consciencieusement archivés. Une gestation qui va dépendre de facteurs aussi nombreux que diversifiés. Mais quelle est l’influence de ces facteurs extérieurs et quelle gradation leur donner dans l’empreinte qu’ils vont laisser ? Quelle mémoire va s’imprimer dans ces cellules et dans quelles cellules ? Conscientes ? Non ? Alors pourquoi important ? Quelle trace va garder le « petit d’homme » lorsqu’il sera amené à la surface de la terre ? Et quel poids cela va t il peser dans sa vie… et dans sa mort ? Car c’est un long voyage vers la mort n’est ce pas ?
 
C’est ainsi que commence la longue et périlleuse série de questions que l’homme s’est semble-t-il posé dès qu’il a été en mesure d’analyser, de penser, ou de quoi d’ailleurs exactement ? Et dès lors, comment trouver un moyen de véhiculer ce type de questionnement qui conduit à sa vérité. Oui mais voilà, nous sommes nombreux et suffisamment conscients pour prétendre à une conception qui vaut celle de l’autre. Et nous la tenons très souvent pour vraie.
 
Quand les gens font l’amour, se fondent ils dans un véritable amour dont le seul but n’est pas la jouissance mais bien le moment de ? De soi dans et avec l’autre, qui amène suivant le cas à l’oubli de soi dans l’Autre ou ? Bon, si vous ne l’avez pas vécu, c’est trop compliqué à expliquer mais c’est dommage. C’est plus facile avec les sens. Et l’essence. Parole, remonte ou tais-toi, mais arrête de jouer à cache cache et changer de place à chaque fois que je crois te trouver.
 
S‘en suit une naissance, une mort douloureuse. Nous sommes bien au chaud dans un liquide à température de mer des Caraïbes, nourris ce qu’il y a de plus bio dans le possible de la maman, flottant et rempli d’amour. Ne demandant rien à personne. Des sons feutrés nous parviennent et nous n’appartenons qu’à l’univers entier. Juste en suspens dans ce bain de jouvence. Certes, il y en a pour qui c’est plus bousculé.
Et puis un jour crise du logement, nous sommes expulsés et là, on ne se demande pas si la saison est appropriée, nous devons déménager. Dehors, toi ! C’est de la violence à l’état pur. Après des contorsions, contractions, porte étroite, il faut passer par tout un tas de tuyaux qui débouchent le nez, la gorge, des prélèvements et tests en tous genres, Il faut être tamponné par tous les spécialistes. Et surtout, il faut crier. Au temps des cavernes, ça fonctionnait mieux j’en suis persuadée.
 
D’accord pas d’accord, tu pleures ou tu cries. Ce sont les seuls bagages que nous avons réussi à emporter dans notre sortie intempestive. Où tu te tais.
Cette mort là, nous y sommes tous passés.
Profitez-en pour vous demander si manger du fruit défendu est si répréhensible que ça et puis si Dieu n’a pas mis tout le monde dehors sous ce prétexte pour faire comme nous, sortis du ventre de notre mère : va vivre ta vie maintenant que je t’ai créée, et reviens-moi quand je te rappellerai.
 
Puis le temps passe et chacun trace sa route, se pose, et reprends sa monture emplie de toutes ses expériences et cogitations.
 
Et des choix se font, choix de l’âme il y a bien longtemps ou d’un inconscient qui a pêché au gré des pérégrinations de quoi remplir son sac des récoltes de vie.
Aujourd’hui, j’affiche une névrose récurrente en toute conscience, avec un certain amusement mais chuttttt… cela contribue à  me maintenir dans ma posture de gentille bénévole avec son air allumé qui n’a aucune vie privée et surtout aucune souffrance sinon le rejet d’une caste inférieure. Tout va bien et c’est ainsi que je l’ai mis en place. Les patients sont là lorsqu’ils vont mal, moi lorsque je vais bien. CQFD.
 
Les années de formation, information, séminaires divers, conférences, et autres loisirs m’ont permis une approche plus affinée de ce que je désirais pratiquer.
 
Apprendre à n’être qu’au service de, seulement là et pas ailleurs, et seulement dans l’instant de la demande, ou de l’offre. Apprendre à ne pas avoir d’états d’âme, pas d’existence propre.  Etre avec le patient comme un ciel où nous allons chercher ensemble le bleu et le rayonnement du soleil au travers des nuages.
Amour inconditionnel, tendresse, rires dans une chambre à laquelle on attribue la mort, ivres de vie dans l’instant présent, discussions intimes dans l’âme des poètes, confidences du corps dans le cœur du sujet, entre ce monde et l’Autre
 
Le travail de la patience, la persévérance, la taille de l’ego (grosse taille), la transparence  ….
Petit à petit les fils s’entremêlent et se tissent pour mettre en fond une toile à peindre. Nous mettons alors nos couleurs et nos formes et l’harmonie se fait en courant après un temps inexistant. Le tableau émerge avec sourire ou parfois ombres portées. Il n’y a rien à exposer, tout à créer. Création vers une liberté ?
 
« La libération ne peut être de bon aloi que si le libéré s’y libère lui-même, c’est-à-dire s’il parvient lui même à lui-même et parvient à se tenir sur le fond de son essence »  (Martin Heidegger : De l’essence de la vérité)
 
Le chemin vers la spiritualité se précise, le bénévolat laisse une place à la création interdite, enfin une ouverture inespérée…
Les massages et soins énergétiques rendent la fluidité aux corps meurtris.
Toucher par les mots, par les mains, envelopper, ressentir et sentir, écouter l’alchimie intérieure qui fait son œuvre, laisser couler le fluide qui parle de la porte des secrets enfouis.
Laisser dire ou taire, emporter l’autre dans l’imaginaire et doucement ramener les deux dans l’instant présent.
Laisser les compétences de chacun trouver sa place dans l’espace que le patient désire ouvrir, faisant ainsi la moisson de nos thérapies pour s’en fleurir l’âme
 
Des possibles se profilent à foison et il suffirait de si peu de choses pour que se synchronisent tous les musiciens. Cependant le chef d’orchestre parfois toussote et chacun essaie de retrouver la juste note avec les moyens disponibles.
 
Ainsi se poursuit l’alliance entre soignants, soignés, familles, bénévoles, thérapeutes de tous ordres et accompagnants.
Rien de ce que je fais aujourd’hui n’aurait cette énergie vitale sans l’alliance de l’équipe et notamment de mon « binôme » psychologue dont nos compétences s’allient pour renforcer les liens de support mis au service de chacun. De longues heures d’échange et d’élaboration nous ont permis  cette nouvelle thérapie psycho corporelle à forte connotation spirituelle. 
 
La spiritualité reste au cœur du sujet et de notre chemin auprès de chacun. Il reste tant à parcourir !
Le transit vénusien lève le voile sur le ciel empli de nuages de brume intense brillant d’un bel éclat de lumière.
La lune se reflète dans les eaux en succession de formes qui dansent au gré du regard. Le réel, l’imaginaire et le rêve ne sont plus qu’un et le jeu des miroirs montre à l’âme la liberté retrouvée l’espace d’un instant. Le souffle de la nuit pénètre jusqu’au plus profond de l’être, caressant le corps dans une douceur infinie. L’Amour sème et arrose de pluie, la récolte est pour bientôt
 
Le temps passe et se tisse la toile de physique quantique et médecines du même nom. Il semble que le public redécouvre les bienfaits des remèdes ancestraux, revisitent les vertus des plantes, de la Nature et ses richesses, les énergies de la terre et celles du cosmos.
C’est le temps également du tout et n’importe quoi car il y a toujours quelqu’un au détour d’un candide qui saura se saisir d’une opportunité de substitution ou occasion de pouvoir ou ambition.
Ce qui importe est en marche et les petits pas faits par chacun dans tous les domaines contribuent à nous rapprocher de notre conscience du tout.
Gardons l’espoir que toutes ces fourmis un jour prennent conscience qu’elles oeuvrent sur un même chemin et qu’aucun de nous n’y arrivera sans les autres, alors inutile de brûler les étapes pour marcher seul mais se transmettre mutuellement ce que nous avons mis en route  qui nous a fait avancer dans notre soutien à l’autre
 
 « Il était une fois comme tout le monde »,
 M
. Spermes et Mme ovule se rencontrent, s’aiment… et débute ainsi (ou continue) une longue histoire. Mais s’aiment-ils toujours lors de cette rencontre? Qui va le répéter à l’oreille de la potentialité qui sommeille ? Comment va t elle le prendre ? Quelle trace dans le futur ?
A partir de quand pourrons nous considérer que cette rencontre fut quasi certaine ? Et que l’aventure à 2 commence ? Est ce que là aussi c’est l’intention qui compte ? Le 3ème terme à venir est il le seul vivant alors qu’il ne résulte pas d’une volonté propre mais d’une rencontre qui ne lui appartient pas ? Quoi que…
Et ce 3ème terme ne sera une entité « prête à émerger » qu’après divisions successives des 2 premiers et longue élaboration programmée. Nous pourrions y voir un téléchargement de logiciels consciencieusement archivés. Une gestation qui va dépendre de facteurs aussi nombreux que diversifiés. Mais quelle est l’influence de ces facteurs extérieurs et quelle gradation leur donner dans l’empreinte qu’ils vont laisser ? Quelle mémoire va s’imprimer dans ces cellules et dans quelles cellules ? Conscientes ? Non ? Alors pourquoi important ? Quelle trace va garder le « petit d’homme » lorsqu’il sera amené à la surface de la terre ? Et quel poids cela va t il peser dans sa vie… et dans sa mort ? Car c’est un long voyage vers la mort n’est ce pas ?
 
C’est ainsi que commence la longue et périlleuse série de questions que l’homme s’est semble-t-il posé dès qu’il a été en mesure d’analyser, de penser, ou de quoi d’ailleurs exactement ? Et dès lors, comment trouver un moyen de véhiculer ce type de questionnement qui conduit à sa vérité. Oui mais voilà, nous sommes nombreux et suffisamment conscients pour prétendre à une conception qui vaut celle de l’autre. Et nous la tenons très souvent pour vraie.
 
Quand les gens font l’amour, se fondent ils dans un véritable amour dont le seul but n’est pas la jouissance mais bien le moment de ? De soi dans et avec l’autre, qui amène suivant le cas à l’oubli de soi dans l’Autre ou ? Bon, si vous ne l’avez pas vécu, c’est trop compliqué à expliquer mais c’est dommage. C’est plus facile avec les sens. Et l’essence. Parole, remonte ou tais-toi, mais arrête de jouer à cache cache et changer de place à chaque fois que je crois te trouver.
 
Je suis né le …, à,…. ? Je le sais, c’est écrit. Mais pourquoi je le crois sans retenue ? La vérité que je reprends à mon compte serait elle celle de l’autre en qui j’ai confiance ? Il y a quelqu’un qui m’a dit que la Vérité n’était pas du tout ce que je croyais mais ça lui appartient alors je lui laisse. Je veux bien le croire mais je crois qu’il y a aussi une autre vue des choses. Et les deux se défendent car de toute façon, elles peuvent être balayées en une brise de petit air de rien.
Nous sommes bien avancés maintenant n’est ce pas ? "

Merci à Eliane Schloesser Lheureux pour cette contribution.

 
 

(c) Jean Louis Courleux
(c) Jean Louis Courleux

Rencontre aides-soignantes française, Dr Eben Alexander(c) Jean Louis Courleux
Rencontre aides-soignantes française, Dr Eben Alexander(c) Jean Louis Courleux
Rencontre aides-soignantes française, liés par la  même passion pour leur métier...mais avant tout, liés par leur témoignage face aux EMI... "Je remercie ces deux médecins, (Dr Raymond Moody, DR Eben Alexander), grâce à eux, l'aide-soignante "expérienceuse" que je suis, me sent encore plus forte pour témoigner auprès des patients, mais aussi, auprès des soignants..." Christelle Edmont ".
 
Bonne découverte de mon site www.courleuxsansfrontières.com (Plus de 600 interviews vidéos exclusives à travers le monde en 2012).
Je vous recommande en particulier mes rubriques Etonnant et Bien être...

Quelques sites internet :
Sonia Barkallah www.s17production.com
Fondation recherche EMI de Jody Long et Jeffrey Long www.nderf.org
Centre National d' Etude de Recherche et d'Information sur la Conscience  CNERIC www.cneric.fr
LA.N.D.S. France Association Internationale pour l'Etude des Etats Proche de la Mort www.iands-france.org
Elisabeth Kübler-Ross France http://ekr.france.fr/index.htm
www.brainhealthandpuzzles.com
Nicole Dron www.nicoledron.com
Lilou Mace www.juicylivingtour.com  et www.lateledelilou.com
Dr Eben Alexander www.eternea.org
Jean Staune  : www.staune.fr
Guy Tredaniel Editeur www.editions-tredaniel.com
Sylvie Ouellet www.sylvieouellet.ca
Dr Eyal Goldberger www.nc-hug.org
www.europsy.org
www.admd.net
www.leciss.org

Annie Babu Guadeloupe www.corevih971.org  
www.charbonnier.fr
Douchka Esposito www.douchkaesposito.com
Jean Louis Courleux www.courleuxsansfrontieres.com

Pour mémoire : Mes articles reportages (Interviews vidéos exclusives, photos témoignages, liens internet) dans le cadre des 2e Rencontres Internationales EMI Marseille 2013 .

- Article 603 Sonia Barkallah organisatrice des 2e rencontres Internationales sur les Expériences de Mort Imminente 9 et 10 mars 2013 Marseille, co-fondadrice avec le Docteur Jean-Pierre POSTEL, Médecin Anesthésiste-Réanimateur, le Centre National d’Etudes, de Recherches et d’Information sur la Conscience (C.N.E.R.I.C.), réalise et produit en 2010 le film "Faux Départ".

- Article 629 Dr Eben Alexander, neurochirurgien, scientifique, sa position sur l' Après-Vie et les EMI (Expériences de Mort Imminente), Guy Trédaniel éditeur La Preuve du Paradis, Jean Staune Université Interdisciplinaire de Paris.

- Article 630 Lilou Macé La télé de Lilou.

- Article 631 Dr Raymond Moody (vidéo captation extrait d'une intervention tribune lors des 2e Rencontres Internationales EMI Marseille 2013. Best seller La Vie après la vie (1975, Editions J’ai Lu), vendu à 20 millions d'exemplaires dans le monde, ainsi que Lumières nouvelles sur la vie après la vie (1977 Editions J’ai Lu) et La Lumière de l'au-delà (1988, Editions J’ai Lu). Le Dr MOODY est le premier médecin à avoir abordé le sujet controversé de l'Expérience de Mort Imminente et lui a donné son nom en anglais : Near-Death Experience. Il est un précurseur de l’étude sur le sujet.
Co-Auteur avec Paul Perry de Témoins de la vie après la vie. Une Enquête sur les Expériences de Mort Partagée (Ed. Robert Laffont, 2010).

- Article 632 : Douchka Esposito, a vécu une EMI :  "L'Alchimie d'Aimer" Le Cercles des poètes. Editions Les Belles Lettres.

Merci à Marie Hélène Doré, Martine et Bernard Deloupy,  Coraline Lambert, Christine Mallen, Jean-Jacques Vannier, Christine Brac de la Perrière, Sonia Barkallah pour leurs informations et leur aide à la réalisation de cet article.

Jean-Louis COURLEUX
Jean-Louis COURLEUX

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6